Espace client

Urbanisme : L’assouplissement des règles de division foncière

Le Décret n° 2012-274 du 28 février 2012 simplifie le régime des lotissements, étend le champ des projets dispensés de formalités, réduit les délais d’instruction et modifie le contenu des demandes d’autorisations d’urbanisme.

Sur l’ensemble de ces dispositions, quatre points majeurs doivent être soulignés :

  • En premier lieu, le décret confirme l’interdiction du permis valant division pour la réalisation de maisons individuelles.

Cette interdiction résulte de la nouvelle rédaction de l’article R. 442-1 du Code de l’urbanisme qui prévoit désormais que ne constituent pas des lotissements les divisions en propriété qui ont obtenu un permis portant sur la création d’un groupement de bâtiment autre qu’une maison individuelle au sens de l’article L. 231-1 du code de la construction et de l’habitation.

  • En deuxième lieu, le décret octroie la possibilité de déposer un permis de construire valant division sur plusieurs unités foncières en modifiant l’article R.431-24 du Code de l’urbanisme dans le sens suivant :

« a) Les mots : «, sur le même terrain, » sont remplacés par les mots : «, sur une unité foncière ou sur plusieurs unités foncières contiguës, » ;

b) Après le mot : « d’assiette, » sont insérés les mots : « comprenant une ou plusieurs unités foncières contiguës, » ».

  • En troisième lieu, le décret prévoit la possibilité de déposer un permis valant division au sein d’un lotissement dès lors que les subdivisions interviennent dans la limite du nombre maximum de lots autorisés par le règlement de lotissement.

Cet article valide ainsi le procédé d’un macro-lot avec un permis de construire valant division et ce, dans la limite maximum des lots autorisés.

  • En quatrième lieu, le décret autorise à délivrer un permis de construire dès la délivrance du permis d’aménager, sous réserve que le permis ne soit mis en œuvre que lorsque les équipements desservant le lot sont achevés.

Cette possibilité n’est pas ouverte lorsque la construction est une maison individuelle, au sens de l’article L. 231-1 du code de la construction et de l’habitation.

Sources et liens

À lire également

Droit de l'urbanisme et de l'aménagement
Le risque de nuisances sonores excessives est susceptible de justifier un refus d’autorisation d’urbanisme pour les meubles touristiques
Concernant les autorisations d’urbanisme relatives aux hébergements touristiques, la Cour administrative d’appel de Paris a précisé, dans un arrêt en...
Droit de l'urbanisme et de l'aménagement
Une nouvelle enquête publique obligatoire en cas d’atteinte à l’économie générale d’un PLU par des modifications prescrites par le préfet
Le Conseil d’Etat a jugé que les modifications d’un plan local d’urbanisme (PLU), procédant de la mise en œuvre par...
Droit de l'urbanisme et de l'aménagement
Le moyen tiré du défaut de base légale d’une autorisation d’urbanisme conditionné à sa méconnaissance du PLU en vigueur
Le Conseil d’Etat a jugé que le moyen tiré de ce qu’une autorisation d’urbanisme a été délivrée sur le fondement...
Droit de l'urbanisme et de l'aménagement
Nouvelles précisions sur les conséquences liées au défaut de communication de pièces manquantes d’un dossier de demande
Le Conseil d’Etat a apporté de nouvelles précisions sur les conséquences qui s’attachent au défaut de communication de pièces manquantes...