Espace client

Marchés publics : L’irrégularité d’un sous-critère peut léser un candidat même s’il a obtenu les mêmes notes que les autres pour ce sous-critère

Dans un arrêt en date du 11 mars 2013, le Conseil d’Etat est venu sanctionner les manquements commis par l’APHP dans le cadre de la passation du lot 5 d’un marché de travaux, ayant pour objet la mise en conformité du réseau incendie d’un hôpital.

Dans cette affaire, il était reproché à l’APHP d’avoir eu recours, au stade de la sélection des offres, à un sous-critère qui se rapportait à la capacité professionnelle et technique des candidats et de leurs employés et donc à l’examen des candidatures.

Le Conseil d’Etat confirme, dans un premier temps, que la distinction de l’examen des candidatures et de l’examen des offres n’interdit pas au pouvoir adjudicateur de retenir un critère ou un sous-critère, non discriminatoire et lié à l’objet du marché, relatif aux moyens en personnel et en matériel affectés par le candidat à l’exécution des prestations du marché.

Il considère, toutefois, que le sous-critère « présentation de l’entreprise » retenu par l’APHP, se rapportait à l’examen et à la sélection des candidatures et non à la sélection des offres, dans la mesure où il impliquait seulement une présentation générale de l’entreprise, sans rapport avec le marché.

Selon le Conseil d’Etat, eu égard à l’importance de ce sous-critère, l’irrégularité commise est susceptible d’avoir lésé la requérante, alors même que tous les candidats ont obtenu la même note pour ce sous-critère.

La procédure de passation du marché en cause est donc annulée par le Conseil d’Etat.

Sources et liens

À lire également

Droit de la commande publique
L’impossible exclusion d’une candidature fondée sur un jugement faisant l’objet d’un appel
Par une décision rendue le 2 novembre 2022, le Conseil d’Etat a jugé qu’un acheteur ne pouvait exclure la candidature...
Droit de la commande publique
Des pénalités équivalentes à 97% du montant du marché, c’est possible
La Cour administrative d’appel de Bordeaux a récemment validé l’application de pénalités au titulaire d’un marché, pour un montant équivalent...
Droit de la commande publique
L’avis très attendu du Conseil d’Etat sur la modification des prix des contrats publics a enfin été rendu
Face au contexte extraordinaire d’augmentation des prix, et notamment celui des matières premières, Bercy a saisi en juin 2022 le...
Droit de la commande publique
La force obligatoire du règlement de la consultation réaffirmée
Par un arrêt du 20 juillet 2022, le Conseil d’Etat a rappelé que le règlement de la consultation était obligatoire...