Espace client

Marchés publics de travaux et de fournitures de denrées alimentaires : Une relève temporaire du seuil de dispense de procédure applicable à seulement quelques acheteurs

Le décret n° 2020-893 du 22 juillet 2020 relève temporairement le seuil de dispense de procédure pour les marchés publics de travaux et de fournitures de denrées alimentaires tout en rappelant que le choix des offres devra s’effectuer dans le respect d’une bonne utilisation des deniers publics et un renouvellement des opérateurs économiques lorsque plusieurs offres répondent aux besoins.

Il reste que ces dispositions sont applicables uniquement aux « marchés publics conclus par l’Etat et ses établissements publics dans les îles Wallis et Futuna, en Polynésie française, en Nouvelle-Calédonie et dans les Terres australes et antarctiques françaises » (art. 3).

 

  • Marchés publics de travaux :

Les acheteurs publics visés par ce décret sont donc autorisés à conclure jusqu’au 10 juillet 2021 des marchés de travaux et ce, sans publicité ni mise en concurrence, dont la valeur est estimée à moins de 70.000 euros H.T.

Il est à noter que cette dérogation est applicable également aux lots qui portent sur des travaux et dont le montant estimé est inférieur à 70.000 euros H.T., sous réserve que le montant cumulé de ces lots ne dépasse 20% de la valeur estimée de l’ensemble des lots du marché considérée.

 

  • Marchés de denrées alimentaires (restauration collective) :

De même, il est possible pour ces mêmes acheteurs de procéder à l’achat des denrées alimentaires produites, transformées et stockées avant le 24 juin 2020, sans publicité et mise en concurrence préalables, dès lors que la livraison de ces produits interviendra avant le 10 décembre 2020 et que le montant estimé de ceux-ci est inférieur à 100.000 euros H.T.

Ces dispositions sont applicables aux lots dont le montant est inférieur à 80 000 euros hors taxes, à condition que le montant cumulé de ces lots n’excède pas 20 % de la valeur totale estimée de tous les lots.

Sources et liens

À lire également

Droit de la commande publique
Précisions sur la portée de l’obligation de conseil du maître d’œuvre
Par une décision rendue le 22 décembre 2023, le Conseil d’Etat a précisé que le devoir de conseil du maître...
Droit de la commande publique
Pas d’indemnisation des travaux supplémentaires indispensables réalisés contre la volonté de l’administration
Le droit à indemnisation du titulaire d’un marché conclu à prix forfaitaire au titre des travaux supplémentaires « indispensables à...
Droit de la commande publique
Précisions sur l’indemnisation du manque à gagner d’un candidat irrégulièrement évincé d’une procédure d’attribution d’une DSP
Le juge administratif admet depuis longtemps l’indemnisation du préjudice causé par une éviction irrégulière d’un candidat à une procédure de...
Droit de la commande publique
Précisions sur l’office du juge dans le cadre d’un recours dit Béziers 1
Par une décision rendue le 27 novembre 2023, le Conseil d’État a jugé que le juge du contrat méconnaît son...