Espace client

L’adaptation du contrat de construction d’une maison individuelle

Lors du conseil des ministres du 17 juillet 2019, la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales et le ministre chargé de la ville et du logement ont présenté le projet de loi de ratification de quatre ordonnances prises sur le fondement des articles 65 et 88 de la loi ELAN.

L’ordonnance du 30 avril 2019 précise le régime applicable au contrat de construction d’une maison individuelle (CCMI) avec fourniture de plan lorsque le constructeur assure la fabrication, la pose et l’assemblage sur le chantier d’éléments préfabriqués pour réaliser l’ouvrage.

Le contrat doit préciser la description et les caractéristiques des éléments préfabriqués ainsi que les modalités selon lesquelles le maître de l’ouvrage sera tenu informé de la bonne exécution et de l’achèvement des éléments préfabriqués en atelier, nécessairement inscrites dans ce même contrat.

Le Rapport au Président de la République relative à la présente ordonnance envisage dans les stipulations contractuelles, le paiement d’une tranche de prix convenu de la maison à partir du moment où ces éléments sont achevés en usine. Il est précisé que le constructeur ne peut pas empêcher le maître de l’ouvrage de procéder, y compris en usine, au constat de l’achèvement de la fabrication de ces éléments.

L’ordonnance prévoit enfin la possibilité de définir les modalités d’information du maître de l’ouvrage de l’achèvement et de la bonne exécution de la fabrication des éléments préfabriqués dans des clauses types, approuvées par décret en Conseil d’Etat.

Sources et liens

À lire également

Droit de l'immobilier et de la construction
Vers la fin d’une démolition systématique en cas de violation du cahier des charges d’un lotissement
Par deux arrêts rendus le 13 juillet 2022 n°21-16.407 et 21-16.408, publiés au Bulletin, la Cour de cassation est revenue...
Droit de l'immobilier et de la construction
Pas de manquement à l’obligation de délivrance pendant la période de confinement
Par deux arrêts en date du 30 juin 2022, n°21-20.190 et 21-20.127, la Cour de Cassation a précisé que la...
Droit de l'immobilier et de la construction
Résiliation du bail pour défaut de permis de construire
Le bailleur louant un local commercial sans permis de construire méconnait son obligation de délivrance. Le 1er juillet 2009, la...
Droit de l'immobilier et de la construction
Pas de résolution du bail en cas d’acceptation de son renouvellement par le bailleur
Le contrat de bail commercial est considéré renouvelé lorsque le bailleur en a accepté le principe après avoir dénoncé les...