Espace client

Environnement : Les activités de recyclage peuvent être soumises à des garanties financières

Le Conseil d’Etat a été saisi par la Fédération des entreprises du recyclage d’une demande d’annulation de l’arrêté du ministère de l’écologie du 31 juillet 2012 relatif aux modalités de constitution des garanties financières prévues dans le cadre de la règlementation sur les installations classées aux articles R. 516-1 et suivants du Code de l’environnement.

La demanderesse excipait à cette occasion de l’illégalité du décret du 3 mai 2012 ayant modifié les articles R. 516-1 et suivants du Code de l’environnement.

En effet, était prévue par ce décret une nouvelle catégorie d’installations classées soumises aux garanties financières : les installations de transit, regroupement, tri ou traitement de déchets, soumises à autorisation simplifiée susceptibles, en raison de la nature et de la quantité des produits et déchets détenus, d’être à l’origine de pollutions importantes des sols ou des eaux (C. env., art. R. 516-1, 5°).

La Fédération des entreprises du recyclage se plaignait donc que les activités de recyclage, sont incluses dans cette catégorie d’installations classées soumises aux garanties financières.

A cet égard, elle soutenait que le décret du 3 mai 2012 était entaché d’erreur manifeste d’appréciation.

Le Conseil d’Etat rejette cet argument, au motif que :

« Les activités de recyclage peuvent être à l’origine de pollutions importantes des sols ou des eaux justifiant, pour les installations concernées, clairement identifiées par le décret litigieux, de subordonner leur exploitation à la constitution de garanties financières ; que la fédération requérante n’est donc pas fondée à soutenir que le décret du 3 mai 2012, qui ne comporte aucune contradiction sur ce point, serait entaché d’une erreur manifeste d’appréciation ».

Sources et liens

À lire également

Droit de l'environnement et du développement durable
Appréciation souveraine du juge sur la condition relative à l’absence de nuisance au maintien dans un état de conservation favorable d’espèces protégées pour déroger à leur régime de protection
Le Conseil d’Etat a jugé qu’il revient au juge du fond d’apprécier souverainement, sous réserve de dénaturation, le point de...
Droit de l'environnement et du développement durable
Instauration d’une clause-filet pour les évaluations environnementales
Le décret du 27 mars 2022 instaure une procédure dite de « clause filet », laquelle pourrait soumettre des petits...
Droit de l'environnement et du développement durable
Précisions sur la compétence des Cours administratives d’appel en matière de contentieux éolien
Dans le cadre d’un recours contre une délibération d’un Conseil municipal ayant notamment pour objet de concéder une partie d’un...
Droit de l'environnement et du développement durable
Projet de parc éolien et dérogation « espèces protégées » : des précisions jurisprudentielles
Par une décision en date du 15 avril 2021, le Conseil d’Etat confirme qu’un projet de parc éolien peut répondre...