Espace client

Urbanisme / Environnement : La délivrance des documents d’urbanisme assouplie en matière de travaux d’isolation

La loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte a été publiée au journal officiel le 18 aout 2015.

Elle s’attache à la définition d’objectifs communs pour réussir la transition énergétique, renforcer l’indépendance énergétique et la compétitivité économique et lutter contre le réchauffement climatique.

Plus particulièrement, elle vise à rénover le parc immobilier existant à travers son Titre II intitulé « Mieux rénover les bâtiments pour économiser l’énergie, faire baisser les factures et créer des emplois ».

Pour répondre à cet objectif de rénovation, cette dernière a inséré un nouvel article au Code de l’urbanisme, à savoir l’article L. 123-5-2.

Cette nouvelle disposition a pour but d’assouplir la délivrance de permis de construire et de permis d’aménager, ainsi que la prise de décision sur déclaration préalable, dont l’objet est la mise en œuvre de travaux d’isolation. En effet, le maire pourra dans ce cas, sur décision motivée, déroger aux règles relatives à l’emprise au sol, à la hauteur, à l’implantation et à l’aspect extérieur des constructions, contenus dans les documents d’urbanisme (PLU, POS et PAZ).

Cet assouplissement reste toutefois encadré par des conditions qui restent encore à fixer. En effet, il faudra attendre un décret en Conseil d’Etat pour connaitre les limites des dérogations autorisées.

On peut également souligner que le maire est libre d’assortir ou non sa décision motivée de prescriptions en faveur de l’environnement architectural concerné afin de garantir une bonne intégration des travaux envisagés.

Sources et liens

À lire également

Droit de l'urbanisme et de l'aménagement
Précisions sur la notion d’intérêt à agir et la qualité de propriétaire
Par une décision rendue le 25 janvier 2022, le Conseil d’Etat a précisé les pièces qu’une personne, entendant agir comme...
Droit de l'urbanisme et de l'aménagement
Légalité d’un arrêté de cessibilité bien que l’enquête parcellaire initiale n’ait porté que sur une partie des parcelles d’un exproprié
Le Conseil d’Etat a jugé qu’un arrêté de cessibilité est légal même si l’enquête parcellaire initiale n’a pas porté sur...
Droit de l'urbanisme et de l'aménagement
L’absence d’incidence de l’illégalité d’une autorisation de lotir sur un permis de construire
Par une décision du 22 décembre 2022 mentionnée aux tables, le Conseil d’Etat a précisé que l’illégalité d’une autorisation de...
Droit de l'urbanisme et de l'aménagement
Possibilité pour la personne publique responsable de ne pas soumettre l’élaboration ou l’évolution d’un document d’urbanisme à évaluation environnementale
Le Conseil d’Etat a estimé que les conditions dans lesquelles une personne publique responsable de l’élaboration ou de l’évolution d’un...