Espace client

Règlementation locale d’urbanisme s’opposant au droit à la reconstruction à l’identique

Institué suite à la tempête de 1999, le droit à la reconstruction à l’identique, codifié à l’actuel article L. 111-15 du code de l’urbanisme, est reconnu au pétitionnaire dont le bâtiment régulièrement édifié vient à être détruit ou démoli.

Ces dispositions limitent l’exercice de ce droit à dix ans et prévoient qu’aucune disposition d’urbanisme contraire ne peut lui être opposée « sauf si la carte communale, le plan local d’urbanisme ou le plan de prévention des risques naturels prévisibles en dispose autrement ».

Le Conseil d’Etat a eu l’occasion de préciser l’étendue de cette limitation dans un cas d’espèce où une disposition de la réglementation locale d’urbanisme admettait expressément « la reconstruction à l’identique dans le cas de sinistre », reprenant la lettre du texte antérieur à la loi n° 2009-526 du 12 mai 2009, qui a étendu ce droit à tout bâtiment « détruit ou démoli » et non seulement à ceux qui sont « sinistrés ».

La Haute Juridiction, dans un arrêt en date du 8 novembre 2017, a posé le considérant de principe que « dès lors qu’un bâtiment a été régulièrement construit, seules des dispositions expresses de la réglementation locale d’urbanisme prévoyant l’interdiction de la reconstruction à l’identique de bâtiments détruits par sinistre ou démolis peuvent faire légalement obstacle à sa reconstruction ».

Autrement dit, seule une disposition qui interdit expressément toute reconstruction à l’identique d’un tel bâtiment pourra être retenue par le Maire pour fonder un refus de permis de construire demandé dans ce cadre.

Sources et liens

À lire également

Droit de l'immobilier et de la construction
Vers la fin d’une démolition systématique en cas de violation du cahier des charges d’un lotissement
Par deux arrêts rendus le 13 juillet 2022 n°21-16.407 et 21-16.408, publiés au Bulletin, la Cour de cassation est revenue...
Droit de l'immobilier et de la construction
Pas de manquement à l’obligation de délivrance pendant la période de confinement
Par deux arrêts en date du 30 juin 2022, n°21-20.190 et 21-20.127, la Cour de Cassation a précisé que la...
Droit de l'immobilier et de la construction
Résiliation du bail pour défaut de permis de construire
Le bailleur louant un local commercial sans permis de construire méconnait son obligation de délivrance. Le 1er juillet 2009, la...
Droit de l'immobilier et de la construction
Pas de résolution du bail en cas d’acceptation de son renouvellement par le bailleur
Le contrat de bail commercial est considéré renouvelé lorsque le bailleur en a accepté le principe après avoir dénoncé les...