Jonathan AZOGUI

Avocat associé, spécialiste en droit de l’expropriation – préemption – droit public

Expérience

Avocat spécialiste en droit de l’expropriation, Jonathan Azogui vous assiste et vous représente pour contester les procédures d’expropriation et pour faire réévaluer significativement l’indemnité proposée par l’administration.

Son expertise reconnue devant le juge de l’expropriation et les juridictions administratives depuis plus de dix ans ainsi que sa connaissance approfondie des acteurs publics qu’il accompagne quotidiennement dans la sécurisation des processus d’expropriation, le conduisent à maîtriser l’ensemble des procédures, enjeux et problématiques de cette matière de plus en plus complexe et technique.

Titulaire du certificat de spécialisation en droit public avec une qualification spécifique en droit de l’expropriation, Jonathan AZOGUI vous assiste et vous représente, en première instance et en appel, devant l’ensemble des juridictions de l’expropriation de France, tribunaux administratifs et cours administratives d’appel.

Expertise

  • Assistance dans le suivi des enquêtes d’utilité publique ou parcellaire, échanges avec le commissaire-enquêteur
  • Contestation et représentation des personnes ou entreprises expropriées devant le juge administratif pour l’annulation ou la suspension des déclarations d’utilité publique et arrêtés de cessibilité (actes administratifs préalables à l’ordonnance d’expropriation)
  • Assistance à la négociation et Représentation devant le juge de l’expropriation ou la Cour d’appel pour l’évaluation et la fixation de l’indemnité d’expropriation (dépossession, remploi, perte de revenus locatifs, dépréciation du surplus etc.) ou d’éviction (droit au bail, perte de fonds de commerce, trouble commercial, réinstallation, déménagement etc.)
  • Assistance dans le cadre des procédures de relogement des occupants, exercice du droit de priorité des commerçants, procédure d’expulsion et contestation des conditions de la prise de possession, procédure de rétrocession etc.
  • Assistance dans le suivi des enquêtes d’utilité publique ou parcellaire, échanges avec le commissaire-enquêteur
  • Contestation et représentation des personnes ou entreprises expropriées devant le juge administratif pour l’annulation ou la suspension des déclarations d’utilité publique et arrêtés de cessibilité (actes administratifs préalables à l’ordonnance d’expropriation)
  • Assistance à la négociation et Représentation devant le juge de l’expropriation ou la Cour d’appel pour l’évaluation et la fixation de l’indemnité d’expropriation (dépossession, remploi, perte de revenus locatifs, dépréciation du surplus etc.) ou d’éviction (droit au bail, perte de fonds de commerce, trouble commercial, réinstallation, déménagement etc.)
  • Assistance dans le cadre des procédures de relogement des occupants, exercice du droit de priorité des commerçants, procédure d’expulsion et contestation des conditions de la prise de possession, procédure de rétrocession etc.

SENSEI avocats

SENSEI avocats distingué dans le classement des meilleurs cabinets d'avocats de FranceEn 2022, SENSEI avocats est distingué dans le classement du magazine Le Point « des meilleurs Cabinets d’avocats de France ».

Ce palmarès regroupe les trois-cent-neuf meilleurs Cabinets d’avocats sur les soixante-dix mille qui exercent en France.

Jonathan AZOGUI
Ligne directe
Demandez un diagnostic
et un devis personnalisé

Notre équipe vous propose un premier diagnostic afin de trouver la meilleure solution pour défendre vos intérêts *

* A l’issue du premier rendez-vous, nous vous proposerons une tarification transparente sous la forme d’un honoraire forfaitaire fixe et le cas échéant, un honoraire de résultat selon la typologie de votre dossier.

SENSEI avocats en chiffres

motif-carre-01
0
ans d'expérience
0
bureaux en France
0
avocats
0
associés
motif-carre-02

SENSEI avocats

SENSEI avocats distingué dans le classement des meilleurs cabinets d'avocats de FranceEn 2022, SENSEI avocats est distingué dans le classement du magazine Le Point « des meilleurs Cabinets d’avocats de France ».